Le RDV du vendredi : choisir son matériel de ski nordique #3

Voilà la « Belle Blanche » de retour !

Avec ces beaux jours on n’y croyait plus, pourtant cela fait maintenant 1 semaine et demie, que du côté du Vercors, on a rechaussé les skis. Déjà 10 jours de neige sur les pistes pour un mois de novembre, l’hiver promet d’être intéressant ! Alors profitons-en pour s’équiper correctement.

Skieur confirmé ou simple amateur qui ne glisse que quelques WE par ans ne négligez pas votre matériel de ski, c’est lui qui vous ouvrira en partie les portes du plaisir lors de vos sorties. Ne pas se tromper sur le type de ski à utiliser, la bonne taille de bâton pour partir du bon pied dans les bonnes chaussures sur cette 38ème Foulée Blanche qui vous tend les bras.

POUR TOUS

POUR TOUS

Première question à se poser : êtes-vous plutôt classique (ski dans les rails) ou skating (ski en éventail) ?

Le classiqueur dans la trace (rails parallèles) prend moins de place et apprécie souvent le côté convivial de cette technique où il y a moins de bousculade, car lorsque l’on est dans sa trace on marche moins sur les skis des autres. Problème, il ne faut pas se tromper sur le système anti recul (fart-écaille-micropore ou peluche) car sinon gare à la galère (1 pas en avant, et 2 pas en arrière)…

Le skateur qui patine sur une surface plus large efface les contraintes du choix du système anti recul, mais pour prendre un total plaisir, il doit s’affranchir d’un minimum de technique pour avancer correctement sans trop s’épuiser. Et surtout, il doit accepter les petits embouteillages, car deux skateurs de front occupent généralement la largeur de la piste de fond.

Classiqueur ou skateur, les critères communs pour choisir sa future monture…

  • La glisse : plus vous glisserez, moins vous vous fatiguerez. Donc choisir le bon fart, mais aussi des skis avec une belle semelle.
  • La solidité : indispensable pour le débutant (ski et bâtons) qui tombera beaucoup plus souvent.
  • La légèreté : qui intéressera plus particulièrement celui qui désire faire un bon chrono. Moins on porte, moins on s’épuise…
  • La souplesse d’un ski : c’est la garantie d’une meilleure maniabilité. Élément essentiel pour se faufiler entre les skieurs et passer en douceur les descentes du parcours.
  • La rigidité d’un bâton : pour que chaque poussée sur les bras soit efficace. Un bâton qui plie sous la poussée et s’est autant d’énergie partie en fumée…
  • Le confort de la chaussure : de la rigidité latérale, de la chaleur, de la légèreté un bon déroulé tout cela est fonction des priorités de chacun, l’essentiel est d’être « bien dans ses baskets » pour un effort de plusieurs heures. Mais surtout ne pas utiliser des chaussures de skate pour faire du classique et inversement ! Attention vérifier que la norme (type de fixation) est compatible avec la chaussure. (Il existe 2 types de norme : NNN et SNS).

CLASSIQUE

CLASSIQUE

Vous débutez…

  • Skis : à écailles (attention risque de recul sur neige gelée) ou à peluche (le top des dernières innovations) pas trop longs car plus maniables (taille du ski = sa taille à +20cm que sa taille – ex je mesure 1m70, ski = 1m70 à 1m90). Évidement rester sur des côtes (largeur ski) étroite pour glisser facilement dans les traces. Pas de ski de randonnée nordique, ou de vieux ski larges sortis du grenier, vous ne rentrerez pas dans la trace !
  • Bâtons : en aluminium, car beaucoup plus solides tout en restant suffisamment rigides. Taille, hauteur sous l’épaule ou -35cm par rapport à sa taille (ex : je mesure 1m70, bâtons = 1m35)
  • Chaussures : tailles basses, confortables et chaudes.

Plus débutant et pas encore confirmé ?

  • Skis : à peluche ou à fart (micropore uniquement pour neige à 0°c). Taille standard pour avoir une bonne glisse (sa taille +20 à 30 cm).
  • Bâtons : en fibre si on est petit (sinon pas assez rigide) ou en fibre et carbone pour les plus grand (légèreté et rigidité). Attention aux chutes ou embouteillages… Taille, hauteur de l’épaule ou -30cm par rapport à sa taille (ex : je mesure 1m70, bâtons = 1m40)
  • Chaussures : tailles basses, confortables et souples pour offrir un bon déroulé du pied.

Vous êtes skieur confirmé !

  • Skis : à fart bien fartés (aller chercher les conseils des professionnels).Taille standard.
  • Bâtons : en carbone pour voler dans les montées. Taille, -30cm par rapport à la taille ou -25cm par rapport à la taille si j’affectionne la poussée et préfère les parcours plats.
  • Chaussures : légères et souples. Quand on vole dans les montées, on n’a plus le temps d’avoir froid aux pieds.

SKATING

SKATING

Vous débutez…

  • Ne pas se lancer dans cette aventure. Stabilisez votre technique avant de tenter la Foulée Blanche en skate.

Plus débutant et pas encore confirmé ?

  • Skis : de skating bien fartés (aller chercher les conseils des professionnels). Un ski souple plus facile à skier dans les neiges souples et surtout beaucoup plus tolèrant dans les dérapages et pas tournant dans les descentes. Longueur du ski : sa taille à +5cm (ex je mesure 1m70, ski =1m70 à 1m75). Les skis seront plus maniables.
  • Bâtons : en aluminium car solides et suffisamment rigides. Évitez à tout prix la casse car cela « frotte » au départ et dans les embouteillages. Taille, hauteur du menton ou -20cm par rapport à sa taille (ex : je mesure 1m70, bâtons = 1m50)
  • Chaussures : de skating uniquement car meilleur maintien latéral, plus d’efficacité et de stabilité. Éviter les chaussures dites « combi » qui ont une semelle trop souple.

Vous êtes skieur confirmé !

  • Skis : de skating bien fartés. Un ski plus rigide pour plus de rendement en patinage. Mais suffisamment souple si on est pas trop sûr en descente ou si la neige est « molle » (on s’enfonce légèrement en patinant). Longueur de ski : sa taille à +10 ou +15cm pour une meilleure glisse et plus de stabilité.
  • Bâtons : en carbone et fibre (si on est de petite taille), ou en carbone pour les plus grand, pour plus d’efficacité lors des poussées, parce qu’il n’y a pas de petites économies en ce qui concerne le poids. Surtout, ces bâtons offrent en général un bon équilibre et une bonne inertie (retour du bâton léger). Taille, hauteur du nez ou -15cm par rapport à sa taille si on reste sur des parcours plutôt plat. Sinon taille du skieur x 0.89.
  • Chaussures : de skating haut de gamme sauf chaussures en carbone. Préférez le confort au poids ! Le petit gain de poids et la perte de confort (chaleur, souplesse) ne justifie pas cet investissement.

Vous voilà armés de quelques conseils pour aller vous équiper dans les magasins spécialisés ou autres loueurs dans les stations.

N’hésitez pas à discuter avec ces professionnels en vous équipant. Ils connaissent bien les différents produits et différentes gammes et sauront trouver « chaussure à votre pied » pourvu que vous définissiez bien votre niveau de pratique et vos objectifs pour votre prochaine Foulée Blanche.

Bonnes fêtes de fin d’année à tous et RDV en janvier pour quelques conseils fartage !

Willy Valette
Entraineur de l’US Autrans
Moniteur de ski nordique/biathlon DE